LA FORMATION SERA-T-ELLE MISE ENTRE PARENTHESES EN 2013 ?

Avec un marché de l’emploi toujours dans le rouge, les projets de formation professionnelle dans les entreprises apparaissent peu nombreux en ce début 2013. C’est du moins ce qui ressort du nouveau baromètre « Perspectives sur l’emploi et la formation » d’Agefos-PME, à la suite du sondage réalisé dans les TPE et PME (étude menée avec l’institut d’études statistiques Ipsos).

En période incertaine, la formation est perçue comme moins prioritaire

Ainsi, 2013 s’annonce donc comme peu dévouée à la formation. Devenues moins prioritaires pour les chefs d’entreprise, elles pourraient disparaître provisoirement des projets financiers durant cette année.

Les résultats du sondage concernant la formation professionnelle montrent  bien cette rupture liée à la situation économique. Le nombre de TPE/PME considérant la formation comme nécessaire pour l’avenir de leur entreprise chute de 20% :  51 % des entreprises perçoivent la formation comme un investissement sur l’avenir contre 41% en 2012 . 38 % des entreprises considère la formation comme une obligation réglementaire voire une charge (contre 28% en 2011).

Une obligation règlementaire voire une charge plus forte dans les TPE

40% des TPE (1 à 9 salariés)  perçoivent la formation comme une obligation règlementaire voire une charge contre 27% dans les PME (10 à 499 salariés).

 

La formation reste un levier d’action évident sur les performances de l’entreprise

Pour 53% des entreprises, la formation professionnelle constitue un levier d’action évident sur les performances (54% des PME sondées et 50% des TPE).

Les formations techniques et les formations obligatoires restent les domaines de formation privilégiés pour l’année 2013. Viennent ensuite les formations Qualité, informatique, marketing/vente, langues, management/RH et enfin, en dernière position, la gestion et la finance.

 Une méconnaissance des aides à la formation

Autre enseignement de cette enquête, celui de la méconnaissance des aides à la formation. À ce titre, la POE (préparation opérationnelle à l’emploi), pourtant reconnue pour ses atouts concernant la formation avant embauche, reste trop souvent en marge des aides utilisées.

D’ailleurs, 85 % des entreprises sondées reconnaissent ne pas maîtriser ou même connaître ce dispositif, le jugeant très compliqué, contre seulement 4% en bénéficiant pour un ou plusieurs salariés.

 

La formation professionnelle sera-t-elle mise entre parenthèses en 2013 ? Il nous reste à voir ce qu’il en sera vraiment.

 

Sources :  Tissot formation, AGEFOS PME Perspectives 2013